Europa Universalis for freaks

well... it's quite obvious
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Victoire, défaire, retraite, poursuite...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ivan IV Grozny

avatar

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Victoire, défaire, retraite, poursuite...   Lun 5 Fév - 10:50

Je ne suis pas sûr d'avoir bien compris quand il y avait poursuite et usure... Dites-moi si c'est ça :

Pendant la bataille, si l'un craque au moral et pas l'autre, il perd, se prend une poursuite, puis fait son jet de déroute sans la manoeuvre du général.

Si personne ne craque au moral, mais que l'un a moins de moral que l'autre à la fin du 2e jour, celui-ci se prend une poursuite et une déroute, avec la maneuvre du général (sauf s'il craque au moral suite à la poursuite)

Si personne ne craque au moral et que les deux ont autant de moral à la fin du 2e jour, ou que les deux craquent en même temps au moral, l'attaquant revient, pas de jet de poursuite, et fait un jet de déroute avec la manoeuvre du général.

(je ne suis pas sûr de la dernière phrase du dernier paragraphe, notamment, si les deux craquent au moral, est-ce que l'attaquant a droit à la manoeuvre du général ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El Gran Capitan
Admin
avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Victoire, défaire, retraite, poursuite...   Lun 5 Fév - 10:58

Bon, c'est aussi ce que j'ai compris pour le début. Pour le dernier cas, l'ancienne règle disait :
Citation :

C.3 Si les deux armées ont le même moral final, ou si
les deux ont dérouté, chaque camp retourne d’où il vient.
C’est-à-dire qu’un siège continue à être maintenu, qu’une
armée qui vient de se d´eplacer ou d’intercepter retourne dans
la zone où elle était juste avant le combat. Il n’y a pas de
poursuite, pas d’attrition de retraite
et personne ne gagne ni
ne marque de PV.

L'idée étant certainement que puisque les deux camps sont au même point, ce serait exagérément pénaliser l'attaquant que de lui infliger une retraite de déroute.

Ceci dit, ça mérite discussion. Après tout, même si le défenseur reste dans la province, il doit fuir le champ de bataille en ordre dispersé ; on pourrait imaginer que les deux fassent un jet de retraite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://europa-universalis.frbb.net
Ivan IV Grozny

avatar

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Victoire, défaire, retraite, poursuite...   Lun 5 Fév - 11:03

El Gran Capitan a écrit:
Ceci dit, ça mérite discussion. Après tout, même si le défenseur reste dans la province, il doit fuir le champ de bataille en ordre dispersé ; on pourrait imaginer que les deux fassent un jet de retraite.

Ca me semble pas mal : aucun jet de déroute si les deux ont autant de moral, et deux jets de déroute sans manoeuvre du général si les deux ont craqué au moral. Dans tous les cas, ce n'est pas une victoire majeure même si l'un a plus de 3 DT de pertes de plus que l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pb

avatar

Nombre de messages : 238
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Victoire, défaire, retraite, poursuite...   Lun 5 Fév - 14:59

Ivan IV Grozny a écrit:
Je ne suis pas sûr d'avoir bien compris quand il y avait poursuite et usure... Dites-moi si c'est ça :

Pendant la bataille, si l'un craque au moral et pas l'autre, il perd, se prend une poursuite, puis fait son jet de déroute sans la manoeuvre du général.

Si personne ne craque au moral, mais que l'un a moins de moral que l'autre à la fin du 2e jour, celui-ci se prend une poursuite et une déroute, avec la maneuvre du général (sauf s'il craque au moral suite à la poursuite)

Si personne ne craque au moral et que les deux ont autant de moral à la fin du 2e jour, ou que les deux craquent en même temps au moral, l'attaquant revient, pas de jet de poursuite, et fait un jet de déroute avec la manoeuvre du général.

(je ne suis pas sûr de la dernière phrase du dernier paragraphe, notamment, si les deux craquent au moral, est-ce que l'attaquant a droit à la manoeuvre du général ?)

Gagné ; ou presque : fait un jet d'usure tout camp qui doit bouger pour revenir où il était avant la situation de combat. En cas d'interception, parfois ce n'est pas le camp en train de bouger donc qui repart d'où il venait (ou plutôt si, si on a bien en tpete que l'interception est un mouvement). Si le camp n'a pas dérouté, il utilise la manoeuvre de son chef ; il ne l'a pas si il a dérouté. On pourrait effectivement envisager, an cas d'égalité au moral de faire des tests d'usure pour les 2 camps ; je n'ai pas beaucoup d'argument pour une version plutôt que l'autre. Disons que tele que j'ai écrit cela actuellement, on a une petite prime au défenseur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jcdubacq

avatar

Nombre de messages : 178
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Victoire, défaire, retraite, poursuite...   Mar 6 Fév - 0:36

pb a écrit:
Gagné ; ou presque : fait un jet d'usure tout camp qui doit bouger pour revenir où il était avant la situation de combat. En cas d'interception, parfois ce n'est pas le camp en train de bouger donc qui repart d'où il venait (ou plutôt si, si on a bien en tpete que l'interception est un mouvement). Si le camp n'a pas dérouté, il utilise la manoeuvre de son chef ; il ne l'a pas si il a dérouté. On pourrait effectivement envisager, an cas d'égalité au moral de faire des tests d'usure pour les 2 camps ; je n'ai pas beaucoup d'argument pour une version plutôt que l'autre. Disons que tele que j'ai écrit cela actuellement, on a une petite prime au défenseur.

En en discutant avec Jym, nous avions trouvé que l'autre version était plus logique (après tout, il faut regrouper les troupes de tout les côtés). Comme tu dis, les deux se justifient, mais une des règles nécessite moins d'analyse de la situation. Quitte à faire quelque chose, je préfère : en cas d'égalité au moral (sans avoir craqué, ou avec craquage simultané), tout le monde retourne chez lui (donc parfois reste sur place), pas de poursuite mais un jet de retraite (avec ou sans Manœuvre, selon le craquage ou pas).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pb

avatar

Nombre de messages : 238
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Victoire, défaire, retraite, poursuite...   Mar 6 Fév - 2:45

jcdubacq a écrit:
pb a écrit:
Gagné ; ou presque : fait un jet d'usure tout camp qui doit bouger pour revenir où il était avant la situation de combat. En cas d'interception, parfois ce n'est pas le camp en train de bouger donc qui repart d'où il venait (ou plutôt si, si on a bien en tpete que l'interception est un mouvement). Si le camp n'a pas dérouté, il utilise la manoeuvre de son chef ; il ne l'a pas si il a dérouté. On pourrait effectivement envisager, an cas d'égalité au moral de faire des tests d'usure pour les 2 camps ; je n'ai pas beaucoup d'argument pour une version plutôt que l'autre. Disons que tele que j'ai écrit cela actuellement, on a une petite prime au défenseur.

En en discutant avec Jym, nous avions trouvé que l'autre version était plus logique (après tout, il faut regrouper les troupes de tout les côtés). Comme tu dis, les deux se justifient, mais une des règles nécessite moins d'analyse de la situation. Quitte à faire quelque chose, je préfère : en cas d'égalité au moral (sans avoir craqué, ou avec craquage simultané), tout le monde retourne chez lui (donc parfois reste sur place), pas de poursuite mais un jet de retraite (avec ou sans Manœuvre, selon le craquage ou pas).

Mouaif, mouaif, je vais y songer (© moi).
Ca n'a a priori rien de plus simple selon moi ; la logique est difficile à défendre. Lle camp qui garde le terrain (au sens large : la région) a moins de difficulté à regrouper les trainards et autres fuyards suite à une grande bataille (il y avait toujours un taux de désertion important pendant les batailles qui fait que les armées le lendemain des bataille étaient en sal état, même celle qui gagnait -- mais on ne résout pas les combats à l'échelle tactique) que les armées qui doivent se replier sur leurs bases. Ca sera à voir... Metter ce jet d'attrition en plus donne une plus grande facilité à briser les sièges, c'est un inconvénient à examiner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Victoire, défaire, retraite, poursuite...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Victoire, défaire, retraite, poursuite...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faire une retraite spirituelle chez soi
» recherche lieu de retraite dans region autour de Paris
» Poursuite d'étude en géographie...
» Qui a déjà fait une retraite?
» Retraite dans la ville 2011 (bon Carême)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Europa Universalis for freaks :: Règles :: Points de règles-
Sauter vers: