Europa Universalis for freaks

well... it's quite obvious
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Prêts et dons interjoueurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ivan IV Grozny

avatar

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Prêts et dons interjoueurs   Lun 5 Mar - 2:32

Je reprends la discussion qu'on avait abordée samedi à propos des dons d'argent entre joueurs.

J'ai un peu l'impression que les dons entre joueurs déséquilibrent quelque peu les rapports de forces, notamment à l'est. 100 ducats pour l'Espagne ou le Portugal, par exemple, c'est peut-être un cinquième maxi de leur revenu, mais c'est à peu près un tour de revenu pour la Russie ou la Pologne, du coup, de tels dons changent pas mal les choses, on l'a vu dans la dernière guerre Russie-Pologne-Turquie, on pouvait lever chaque tour (pendant 3 tours !) toutes nos armées, les entretenir, payer des campagnes parfois majeures, etc. La campagne sans logistique, par exemple, est complètement ignorée, même par moi (sauf dans mes 1 ou 2 premières guerres contre les khanats).

Là où je trouve que c'est un peu dommage, c'est que ça nous évite à peu près complètement de gérer notre budget (bon, y a des limites, mais franchement, on ne se sent pas si limités), on n'a même pas besoin de se "reposer" de temps en temps pour récupérer des sous, on enchaîne les guerres très coûteuses. Je pense que ce serait nettement plus intéressant, en tant que Russe, de faire des vrais choix sur mes dépenses (plutôt lever des armées, plutôt faire des campagnes coûteuses, plutôt faire des forteresses ?), par exemple.

Sinon, il y a tout un tas de règles qui peuvent être plus ou moins contournées par les dons : la limite de paiement d'un soutien à 30 ducats, l'objectif vénitien d'avoir au moins 1000 ducats en caisse (il peut recevoir un gros don au dernier tour juste pour ça...), la possibilité pour un pays de donner tout son argent à quelqu'un d'autre au dernier tour où il est joué (Vénitien échouant l'objectif à 1000 ducats, Portugal passant en Suède, Hollande passant en Autriche...), etc.

Enfin, mais là je ne suis pas le plus qualifié pour répondre, était-ce vraiment courant à cette époque, les dons de sommes aussi colossales que des centaines de ducats entre le Portugal et la Pologne ou l'Espagne et la Russie ? (et, vues les règles qui existent sur les convois, les dons d'argent à l'autre bout de l'Europe semblent pas mal sans risque...)


Ma proposition, ce serait de limiter les dons en valeur, par exemple à 25 ou 50 ducats, et en nombre, par exemple, un pays ne peut pas faire plus d'un don par tour (pour éviter les contournements de règles genre 5 pays en financent un et se font repayer par le premier).

Pour faire des dons un peu plus substantiels, deux possibilités :
- Les mariages royaux,
- Les prêts.

Les mariages royaux permettent de faire une dot de 100 ducats, mais viennent avec la pénalité de stabilité si la religion est différente, et ne peuvent être réalisés qu'une fois tous les 3 tours. Le don peut même être porté à 200 ducats si l'autre pays donne une province en échange.

Les prêts reprendraient un peu d'importance, mais pour éviter les prêts-dons, on ajoute les règles suivantes (qui rappellent un peu les règles habituelles sur les emprunts) :
- Un prêt porte au maximum sur une somme de 150 ducats,
- Un prêt entre joueurs contient une date limite de remboursement sous 5 tours maximum, et des intérêts à 4%/tour minimum,
- Si à l'échéance, le prêt n'est pas remboursé, les deux pays perdent un point de stabilité,
- On ne peut être impliqué que dans un prêt à la fois (donneur ou receveur).

Un don à 5 tours reste assez risqué (le point de stab peut tomber pendant une guerre de l'un ou de l'autre), et empêche de recevoir d'autres dons entretemps. Le fait de n'être impliqué que dans un prêt à la fois empêche de réemprunter à un autre pays pour rembourser le premier prêt et ainsi tourner quasi indéfiniment jusqu'au moment qui nous arrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jym

avatar

Nombre de messages : 540
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Prêts et dons interjoueurs   Lun 5 Mar - 2:46

La situation dans notre partie est très particulière.
La grosse faiblesse du turc (en plus, 4 crises agricoles ça aide pas...) implique aussi une grosse force de l'Espagne (qui ne rachète pas des galères à chaque tour).
Si le turc était de force raisonnable, je ne le financerais pas pour taper le russe. Si le turc était de force raisonnable, l'Espagne n'aurait pas les moyens de financer le russe régulièrement.
D'ailleurs, avec la guerre mondiale qui se prépare, je pense que l'Espagne va avoir beaucoup moins d'or à libérer pour le russe.

Dans l'autre partie, le turc est beaucoup plus fort et l'Espagne a moins de liquidités disponibles et celels ci allaient plus vers le Pologne lors des guerres contre la Turquie. Les guerre POL/RUS n'étaient globalement que peu financées par les occidentaux.

En plus, la période III va supprimer un financier (POR), et en occuper 2 autre (ESP et VEN qui devient HOL). Là aussi, ça risque de jouer.

Bref, je pense que la situation lors de la récente guerre à l'Est est très locale et fruit de pas mal de choses et je suis pas d'avis de changer les règles juste à cause de ça.

En outre, n'oublions pas que vers la fin du jeu le financement massif des troupes austro-prussiennnes pour faire les guerres des franco-anglais doit être possible...
Idem avec Richelieu finançant Gustav-Adolph pendant la guerre de 30 ans.
Bref, je pense vraiment qu'il y a eu des gros financement dans la période et que les abus constatés lors de la dernière guerre de Russie sont très conjoncturels de notre partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivan IV Grozny

avatar

Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Prêts et dons interjoueurs   Lun 5 Mar - 3:37

Jym a écrit:
D'ailleurs, avec la guerre mondiale qui se prépare, je pense que l'Espagne va avoir beaucoup moins d'or à libérer pour le russe.

En fait, vu que les dons ont été déclarés avant la guerre, on est justement assez "à sec" à l'est ce tour-ci Wink On verra bien ce que ça donne.

Sinon, même en-dehors de ce qui s'est passé dans notre partie (et je ne pense pas que ce soit si rare de voir l'Espagne financer le Russe par exemple, surtout quand on voit le peu que ça lui coûte comparé aux revenus du Russe), il y a les autres soucis que j'ai signalés (achat de soutien limité à 30 ducats, dons de pays avant leur transfert, financement de l'objectif vénitien, etc.).

Enfin, je ne propose pas d'interdire tous les échanges d'argent entre joueurs, mais simplement que ce ne soit plus aussi "facile" qu'actuellement - les cas de financement que tu cites devraient être faisables par les autres méthodes, mariage royal ou prêt, même si ça vient avec un certain coût (liens dynastiques ou 1 point de stab chacun à l'échéance).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prêts et dons interjoueurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prêts et dons interjoueurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les dons de l'Esprit
» Nos dons
» Ne les jetez plus, donnez les! Récupération et dons d'objets
» Nos dons
» DONS D'ORGANES ET RELIGION...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Europa Universalis for freaks :: Règles :: Points de règles-
Sauter vers: